LA MAISON DES CALLIGRAPHIES DU MONDE

Le siège de l’association se situe dans le Vaucluse, au village de La Bastidonne. Nous avons commencé l’aménagement d’une grande pièce lumineuse, d’une terrasse, d’un parking et d’une chambre avec salle de bains. Dans ce lieu en plein parc du Luberon, nous voulons inviter des calligraphes contemporains pour des résidences et des partages sous forme d’expositions et de stages en lien avec les écoles et les bibliothèques de la région. Nous voulons faire découvrir au public français l’univers des calligraphies du monde en créant un lieu unique en France et en Europe. Nous voulons encourager la création contemporaine non seulement d’artistes occidentaux mais également d’artistes venant d’autres continents.

DES CALLIGRAPHES RENOMMES NOUS SOUTIENNENT

Pour notre lancement, nous avons le soutien de Vincent Geneslay pour la calligraphie latine, de Frank Lalou pour la calligraphie hébraïque, d’Abdallah Akhar pour la calligraphie arabe, de Tamir Samandbadraa Purev pour la calligraphie mongole, de Yuko Yamagami pour la calligraphie japonaise et de Françoise Schaub pour la calligraphie tibétaine. Nous bénéficions également Soutien du site de vente en ligne,  « Le calligraphe », de l’association marseillaise « Graphos » et du domaine du Grand Callamand.

fRANK LALOU : https://www.lalou.net/LALOU/

Abdallah Akar : http://abdallah-akar.com/

UNE CAMPAGNE PARTICIPATIVE REUSSIE

Nous avons initié une campagne de financement participatif pour lancer le projet et cette campagne a d’ores et déjà reçu le soutien d’une centaine de personnes. Leurs dons nous permettront de finir les travaux d’aménagement extérieur comme la terrasse qui doit accueillir des stages.

Contact Details

La Maison des Calligraphies du Monde

Discours d’inauguration de la Présidente Albertine Benedetto

À l’heure où notre monde s’enfonce dans les convulsions produites par le néo-libéralisme : crise de la démocratie, montée de la violence d’État, des extrémismes, pauvreté et inégalités, maltraitance de la terre et des hommes, il est particulièrement réjouissant de me trouver ici avec vous pour inaugurer cette Maison des Calligraphies.

En effet, calligraphie, vous le savez, signifie beauté de la lettre. Ainsi, tous les gestes accomplis par les calligraphes émérites ou apprentis contribuent par le simple fait de leur possibilité à veiller sur la beauté, à la transmettre, à la partager.

Ensuite, pour qu’existe cette Maison – et ce mot là encore est lourd de signification : la maison c’est le refuge, le lieu du bien-être, la sphère de l’amour – il a fallu beaucoup de ténacité de la part de son maître d’œuvre, Bernard Vanmalle, mais aussi beaucoup de solidarité puisque c’est au terme d’un financement participatif que ce projet a pu se concrétiser.

Voilà donc réunies les conditions de résistance à l’enténèbrement qui nous guette : la beauté, la fraternité. Et je salue la présence de notre premier invité dont vous avez pu apprécier les créations et dont le pays d’origine témoigne déjà de l’ouverture de cette Maison sur le monde. Je vous souhaite donc de belles aventures, des rencontres fertiles dans cette Maison des calligraphies. C’est à nous qu’incombe la responsabilité à présent de la faire vivre à hauteur de nos espérances.

site de la Présidente liber libra : http://liberlibra.com/liber-libra

UNE RESIDENCE DE CREATION

Avec le projet de Maison des Calligraphies du Monde, nous voulons élargir nos contacts aux autres traditions calligraphiques. L’objectif est de produire des œuvres contemporaines, des calligraphies qui revisitent un patrimoine pour le perpétuer et le revivifier. Ces œuvres donneront lieu à des expositions ouvertes à tous et à des stages pour s’initier à sa pratique avec un maître venu spécialement dans l’intention du partage. Le premier événement à venir sera l’accueil de Tamir Samandbadraa Purev, calligraphe mongol, au printemps 2019. Tamir sera présent pour un temps de création début Mars. Puis nous organiserons des restitutions : rencontre avec le public français, stage de calligraphie mongole et enfin exposition d’Avril à Juillet 2018. Cet artiste, en lien avec l’association Les champs de l’homme, développe à Karakorum, un centre des arts de la calligraphie et nous envisageons une suite à notre partenariat.